Skip directly to content

Nouveau frigo? Quoi faire avec le vieux?

24 Jan 2017

Source du communiqué : Recyc-Québec, 23 janvier 2017

Lors des populaires ventes d’après-Noël, les électroménagers « froids » – qui incluent notamment les réfrigérateurs, congélateurs, climatiseurs et celliers, – sont parmi les aubaines les plus convoitées des consommateurs québécois.

Avec la livraison ces jours-ci de leurs nouveaux appareils, nombreux sont les citoyens qui se départiront de vieux électroménagers froids et RECYC-QUÉBEC en profite pour leur rappeler l’importance d’en disposer de manière sécuritaire et responsable.

L’impact environnemental de jeter des électroménagers

Saviez-vous qu’un réfrigérateur désuet mal récupéré risque d’engendrer autant d’émissions de CO2 qu’une voiture qui parcourt environ 17 000 kilomètres, soit plus que la moyenne annuelle des automobilistes québécois? La vaste majorité de ces anciens appareils contiennent des halocarbures, des composés qui ont des impacts majeurs sur le réchauffement climatique alors que certains congélateurs fabriqués avant l’an 2000 renferment même du mercure, une substance hautement toxique.

Que faire pour bien se départir de ses électros froids?

Bien que certains détaillants d’électroménagers et municipalités confient leurs appareils à des frigoristes qui récupèrent les gaz du circuit réfrigérant, très peu se soucient du traitement des gaz contenus dans les mousses isolantes ou des autres composantes polluantes. Depuis 2013, le programme de récupération FrigoResponsableMC permet de gérer la récupération et le recyclage de réfrigérateurs, congélateurs et autres appareils frigorifiques. Ce programme est le seul à utiliser une technologie permettant de recycler jusqu’à 96 % des composantes des appareils réfrigérants. C’est aussi le seul procédé qui capte et détruit 99,99 % des halocarbures contenus dans les appareils, mousse isolante comprise. Cette dernière contient jusqu’à quatre fois plus de gaz que le circuit réfrigérant lui-même!

RECYC-QUÉBEC invite donc les citoyens à passer à l’action en confiant leur appareil réfrigérant à un détaillant ou une municipalité membre du programme FrigoResponsableMC. La société d’État incite aussi les détaillants à prendre les devants avant que cela soit bientôt une obligation réglementaire et à devenir un détaillant certifié FrigoResponsableMC. Rappelons que le 25 novembre dernier, le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les Changements Climatiques, M. David Heurtel, a annoncé qu’il soumettra les appareils froids au Règlement sur la récupération et la valorisation de produits par les entreprises (communément appelé responsabilité élargie des producteurs, ou « REP »), cet instrument de politique environnementale qui est déjà appliqué sur différents produits au Québec. En obligeant les producteurs qui mettent en marché des produits électroniques, des piles et des batteries, des lampes fluorescentes, des huiles et de la peinture, à récupérer et à mettre en valeur ces produits en fin de vie utile, le Québec fait déjà preuve de leadership dans le domaine. Fort de l’expérience acquise avec ces produits, le gouvernement compte donc étendre la REP aux gros appareils électroménagers, y compris les appareils froids comme les réfrigérateurs, les congélateurs et les climatiseurs.

« À terme, la modification du Règlement sur la récupération et la valorisation de produits par les entreprises, une mesure prévue à la fois dans le Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques et dans le plan d’action 2011-2015 de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, obligera le traitement optimal de ces appareils en fin de vie et de réduire leur empreinte carbone», a indiqué monsieur Dany Michaud, président-directeur général de RECYC-QUÉBEC.

Pour toute information, vous pouvez consulter  http://www.frigoresponsable.ca/.

À propos de RECYC-QUÉBEC

RECYC-QUÉBEC est une société d'État créée en 1990 et qui a pour objectif de promouvoir, de développer et de favoriser la réduction, le réemploi, la récupération et le recyclage de contenants, d'emballages, de matières ou de produits ainsi que leur valorisation dans une perspective de conservation des ressources.

À propos de la responsabilité élargie des producteurs (REP)

Le Règlement sur la récupération et la valorisation de produits par les entreprises oblige les entreprises qui mettent certains produits sur le marché à les récupérer et à les traiter à la fin de leur vie utile, selon le principe de responsabilité élargie des producteurs (REP). En plus d'augmenter le taux de récupération et de mise en valeur des produits qu'elle vise, cette approche incite à la prise en compte de l'environnement dès la conception des produits. En ce qui concerne leur programme de récupération et de valorisation, les producteurs ont le choix de mettre sur pied un programme individuel de récupération et de valorisation ou de demander à un organisme reconnu par RECYC-QUÉBEC de gérer pour eux un programme commun.

- 30 -

Source :
RECYC-QUÉBEC
514 351-7838
medias@recyc-quebec.gouv.qc.ca